Un mot-clé à longue traîne est une chaîne de 3 à 6 mots avec un volume de recherche plus spécifique et relativement faible. Il demeure extrêmement utile pour développer le contenu d’un site car, beaucoup plus facile à classer dans les moteurs de recherche.

En outre, les mots-clés à longue traîne présente l’avantage supplémentaire de réduire les Duplicate content et permet d’adapter un texte aux lecteurs. Ce qui offre des opportunités pour les sites web de faible autorité, d’améliorer leur référencement et renforcer leur présence en ligne. Pour preuve, l’utilisation de mots-clés à longue queue génère environ 70 % du trafic vers un site internet.

Optimiser le contenu pour les requêtes Google

Les mots-clés à longue traîne gardent un objectif principal : dire à Google le point central d’un contenu. Le moteur de recherche veut savoir de quoi traite un article de la manière la plus efficace possible. L’objectif est de pouvoir recommander les meilleurs articles en fonction des requêtes des internautes. Cependant, Google recherche également certains indices sur la façon dont le contenu s’articule naturellement et sa qualité. L’un de ces indices est la densité de mots-clés.

Densité des mots-clés

La densité de mots-clés est le pourcentage de nombre de fois que le mot-clé à longue traîne apparaît en fonction de la longueur d’un article. Par exemple, si vous avez un article de 500 mots et que vous utilisez votre mot-clé à longue queue 5 fois au total, vous avez une densité de mots-clés de 1 %. Il en va de même pour un contenu de 700 mots avec un mot-clé à longue queue qui apparaît 7 fois.

Il est difficile de définir une densité parfaite pour les mots-clés à longue traîne. Cependant, la plupart des experts en référencement recommandent une densité comprise entre 1 % et 4 %.

Intégrer les mots-clés à longue traîne naturellement

La seule chose dont vous devez vous préoccuper en utilisant des mots-clés à longue traîne dans vos articles est : d’écrire naturellement !

N’abusez pas de vos mots-clés pour obtenir un trafic plus organique. Cette pratique est appelée : « bourrage de mots-clés« . Ce qui est non seulement mal vu par les moteurs de recherche, mais qui est aussi activement pénalisé. Il sera inefficace et pourrait nuire gravement à la réputation de votre site web. Il peut aussi détruire tout votre marketing digital privilégiant ainsi les atouts de la concurrence.

Bien implémenter les mots-clés à longue traîne dans un contenu

Le processus d’utilisation des mots-clés à longue traîne requiert l’utilisation de plusieurs techniques. Il faut commencer par l’identification de ceux qui génèrent peu de concurrence. Ensuite, vous devez déterminer ceux qui attireront le public idéal vers votre contenu. Il y a quelques endroits où les mots-clés à longue queue doivent toujours apparaître :

Le titre

Le titre de votre article est la première chose que les internautes voient. Pour la plupart du temps, c’est la seule impression que vous puissiez faire à vos clients. Le mot-clé à longue traîne doit donc s’y trouver de préférence au début.

Cependant, vous ne devez pas dépasser le nombre de caractères autorisés dans le méta title de Google. Les exigences sont en constante évolution, alors assurez-vous de rester à jour.

La description

La description est ce qui apparaît sous le titre dans les résultats de recherche. Il est important qu’elle reflète fidèlement le contenu de votre article. Veillez à ce que votre mot-clé à longue traîne soit utilisé dans cette description de manière naturelle et organique.

L’introduction

Votre mot-clé à longue traîne doit également figurer dans l’introduction, de préférence dans le premier paragraphe de votre article. Cependant, parce qu’il faut garder les paragraphes courts, vous pouvez le travailler dans l’ensemble de l’introduction. N’oubliez pas de les utiliser de manière naturelle.

Le corps

Le mot-clé à longue traîne doit se trouver dans le corps de l’article. Il faudra donc penser à une belle formation. Avant de le faire, pensez d’abord à créer un contenu de haute qualité. Non seulement cela favorise l’autorité du contenu, mais il évite le bourrage.

Une bonne méthode pour incorporer des mots-clés à longue traîne dans un article sans être répétitifs est l’indexation sémantique latente (LSI). La LSI considère l’utilisation de synonymes et d’antonymes pour remplacer les mots-clés spécifiques afin d’éviter le bourrage et la répétition. Avec cette méthode, vous utilisez vos mots-clés à longue traîne de manière transparente et très naturelle lors de la rédaction de vos articles.

En outre, vous devez les intégrer à plusieurs endroits. Les mots-clés à longue traîne ont tendance à se démarquer. Les lecteurs pourraient s’en apercevoir si vous l’utilisez un paragraphe sur deux. Veillez à les intégrer dans des phrases où ils ont leur place.

Les sous-titres

L’inclusion de mots clés à longue traîne dans les sous-titres aide les lecteurs à naviguer dans le contenu rapidement et efficacement. Cela permet également d’étayer les affirmations que vous avez faites dans votre titre et de guider les lecteurs vers une solution. Ce qui contribue à améliorer l’expérience de l’utilisateur et à garantir que votre texte est lisible et pertinent.

Essayez d’en inclure dans au moins un sous-titre. Encore une fois, ne les utilisez que si cela a du sens.

Les images

Saviez-vous que les images font également partie de votre stratégie SEO ? Les moteurs de recherche examinent les données de vos images pour voir si elles correspondent ou non au sujet de votre article. Pour ce faire, ils lisent des éléments comme :

  • les noms de fichiers,
  • les titres des images,
  • les légendes et
  • les balises alt.

Inclure les mots-clés à longue traîne dans la description des images est donc bénéfique pour votre stratégie d’optimisation pour les moteurs de recherche.

De plus, votre contenu a plus de chances d’apparaître dans les résultats de Google Images. N’oubliez pas d’intégrer les mots-clés à longue traîne dans l’URL du contenu.

Les mots-clés à longue traîne constituent un moyen d’optimiser les contenus pour la conversion. Ils sont soumis à moins de concurrence dans les moteurs de recherche et aident à optimiser pour les requêtes sémantique et vocale. Pour les trouver, aidez-vous d’outils de suggestions de mots-clés comme AnswerThePublic. Ou regardez aussi à la section “Recherches associées” ou “Les internautes recherchent aussi” dans les résultats de recherche.

Pour le reste, gardez votre contenu pertinent, utile et de qualité. C’est la clé pour truster les premières places dans les moteurs de recherche.

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

[mc4wp_form id= »517″]

We Promise Not to Send Spam:)