Story Time : 3 types de cadrages pour réussir sa transition digitale

transition digitale agence tips

<< Le digital ne se justifie plus, mais l’enjeu aujourd’hui est de réussir à le cadrer >>

 

Nous le savons, adopter une bonne stratégie digitale aujourd’hui est devenu absolument impératif pour un business, quel qu’il soit, car la majeure partie des activités mondiales se passent en ligne. Mais il est erroné de se focaliser uniquement sur la partie stratégique dès activation. En effet, il faut avant toute chose penser à l’organisation de sa propre transition digitale, qui est toute aussi importante.

Pour ce faire, notre agence Café Frappé nous livre ses conseils d’experts afin de permettre à toute entreprise une transformation digitale réussie.

 

Quelques mots sur l’agence Café Frappé 

 

Collectif, pragmatisme et sur-mesure sont ses 3 mots d’ordre. Depuis sa création jusqu’alors, cette agence a elle-même connu une évolution de ses activités. Café Frappé est passé d’une agence à l’ADN technologique à un statut d’architecte de la transformation numérique des PME & ETI. Aujourd’hui, ce qui fait sa force est sa différence, sa capacité à associer regard stratégique et technique au cœur d’une vision centrée utilisateurs. Café Frappé répond aux principaux enjeux des entreprises et collectivités : acculturation, optimisation des parcours et de l’expérience client (UX/CX), AMO, conduite de projet web et réalisation technique sur-mesure.

Aujourd’hui, cette agence aux ambitions si inspirantes nous livre ses conseils pour réussir sa transition digitale à travers ses réponses à nos questions :

 

Pour une entreprise en pleine transformation digitale… quelles seraient les étapes à prendre en considération aujourd’hui?

 

La partie cadrage, une phase clef d’un projet web. Trop souvent, les entreprises et agences corporate minimisent l’importance d’un cadrage dans les phases de formalisation pour se concentrer sur le design et adopter une vision “solution”.

Hors, se contenter d’une vision “solution”, ou uniquement se baser sur une approche design, équivaut à une prise de risque majeure.

  • Le 1er, c’est côté expérience utilisateur, qui peut-être dégradée voire impossible : vous créez un aspect déceptif et vous ne pérennisez pas vos investissements.

Données manquantes, passerelles non performantes avec logiciels tiers, gestion opérationnelle complexe, obligation de refaire des phases déjà réalisées, nécessité de refondre rapidement vos outils etc.

  • Le 2nd, concerne la sécurisation des choix et leur pérennité : comment choisir une solution technique, comment valider des parcours si l’on ne connaît pas le chemin, où et comment y parvenir ?

Le danger est d’adopter un regard purement technique, purement solution, sans prise de recul… À moyen terme, il y a un risque que l’écosystème déployé ne corresponde pas aux objectifs, ne permette pas de passer des caps importants de croissance etc.

 

Au final, le risque de déception est source de tension pour tous :

  • Pour l’utilisateur final, fonctionnalités dégradées, gestion opérationnelle complexe
  • Pour le donneur d’ordre, une impression d’avoir investi en temps et en économie “inutilement”, perte de temps, délais, livraison & R.O.I différé
  • Pour agence de développement : Obligation de solutions de contournement, ajustement fonctionnel, planning, délais, budget …

 

Quelles sont les typologies de cadrage que vous avez pu identifier ?

 

Les enjeux d’une phase de cadrage sont différents selon les objectifs de la marque.

 

1. Le cadrage d’une stratégie de digitalisation pertinente  :

C’est la partie très en amont des réflexions. Souvent dans le cadre d’une volonté des entreprises de digitaliser son activité, tant au niveau commercial que dans la structuration de ses outils ou souhaitant entrer en rupture sur son marché.

Dans ce contexte, nous répondons aux enjeux suivants :

  • Identifier les leviers de transformation
  • Identifier les freins
  • Construire son écosystème
  • Identifier / Prioriser les projets
  • Définir une roadmap d’investissement et une roadmap opérationnelle (priorité projet …)

Comment ? par le biais d’ateliers de co-construction, souvent en adoptant une démarche transversale associant les différents acteurs de l’entreprise : direction, marketing, commerce, rh et opérationnels.

 

2. Le cadrage pour refondre un écosystème web

Dans ce contexte, il s’agit souvent d’entreprise avec des projets identifiés et priorisés avec des écosystèmes existants, structurés, à refondre ou à faire évoluer.

Ici, nous répondons aux enjeux suivants :

  • Orchestrer la refonte du ou des outils en coordination avec les autres chantiers
  • Mener de front plusieurs projets tout en sécurisant les lancements, les budgets et les ressources allouées
  • Garantir le résultat opérationnel

Comment ? En associant une démarche d’analyse, d’audit et de co-construction, nous répondons à des besoins de cartographie d’écosystème, d’analyse des flux de données et d’interactions entre les différents services de l’écosystème (site web, ERP, CRM, outils tiers…)

 

3. Le cadrage lors de la refonte ou la création du site

Il s’agit de formaliser une plateforme, dans le cas d’une refonte et/ou de création pour :

  • Exprimer des besoins concrets, cohérents avec la stratégie de l’entreprise
  • Faire dialoguer le site avec les outils de l’écosystème en place
  • Obtenir des performances rapides (commerciales / webmarketing …)
  • Minimiser les risques de dérive

Comment ? En associant dans une démarche de co-construction une vision à la fois fonctionnelle, technique, design, et webmarketing.

 

Globalement, les phases de cadrage vont permettre d’anticiper les enjeux des objectifs pour permettre :

  • une meilleure vue d’ensemble,
  • une road-map adaptée aux ressources internes, budgets et aux enjeux business
  • des solutions techniques pérennes et évolutives selon les besoins à court et long terme

 

Quels sont, pour vous, les plus grands défis à prendre en compte pour piloter correctement un projet digital ?

 

Tout projet digital nécessite une réflexion globale de son modèle pour assurer sa pérennité. En effet, le digital, c’est plus “qu’un site internet”. Il se réfléchit stratégiquement et opérationnellement, en le structurant avec son offre/service pour être performant.

Nous avons identifié plusieurs typologies de défis  :

  • défis internes : capacité de mobilisation des ressources humaines nécessaires, expertises disponibles, évolution de l’organisation potentielle, ressources budgétaires pour passer de l’idée au projet
  • défis expérience client : identifier votre cible et collecter le maximum de données pour permettre de construire les parcours, stratégie d’acquisition / conversion, optimiser l’expérience client en continue
  • défis externes : évolutions des solutions tierces, (CRM, ERP, logiciel de paiement etc.), réussir à les coordonner et suivre leurs évolutions dans le temps, rester à l’affût des évolutions du marché etc.

 

Quelles recommandations feriez-vous à une entreprise qui hésite à revoir sa stratégie digitale, partant du principe que ce n’est pas dans leur priorité?

 

Voir grand, voir large, anticiper pour mettre en place brique par brique, étape par étape, impliquer les équipes et anticiper les indicateurs qui vont permettre de mesurer les résultats.

Véritable levier de croissance pour un bon nombre d’entreprises, le digital ne se justifie plus, mais l’enjeu aujourd’hui est de réussir à le cadrer. L’inclure au hasard, ou parce que “il le faut” amène une perte d’argent et de temps à l’entreprise. Tout l’enjeu est dans sa structuration : pourquoi, comment et jusqu’où voulons nous aller ? 

 

Quelques étapes pour commencer :

 

1. Construire sa stratégie digitale : des ateliers Design Thinking pour performer

Intégrer le digital dans votre structure et identifier :

  • les cibles / personae pour construire le parcours d’achat (ateliers personae, expérience map etc.)
  • les objectifs stratégiques et opérationnels (enjeu de votre marque, sa place sur le marché, sa plue-value)
  • lotiser les investissements

2. Reprise de sa stratégie digitale : des audits pour vérifier votre performance

  • Audit UX pour valider les parcours et la viabilité,
  • Audit de performance (temps de chargement, techno utilisé, SEO etc.
  • Benchmark, étude de marché

3. Déployer, étape par étape

  • Concevoir, déployer les outils par lot
  • Mettre en place la maintenance et une méthodologie d’amélioration continue.

 

Le secret : penser proactivement sa transition

 

Pour conclure, afin d’orchestrer au mieux sa transition digitale, il est essentiel de ne pas penser uniquement « solution » mais bien concentrer ses efforts sur la partie cadrage qui est la clé d’un projet web. Les enjeux d’une phase de cadrage peuvent varier selon les objectifs de la marque, mais restent indispensables à la bonne évolution d’une entreprise. Il faut également anticiper afin de réfléchir efficacement aux priorités, impliquer les équipes en amont, puis déterminer les indicateurs qui vont permettre de mesurer les résultats dont votre entreprise aura réellement besoin.

Si vous avez besoin de plus d’assistance dans votre transition digitale, n’hésitez pas à faire appel à l’expertise sans faille de notre recrue Proposr : l’agence Café Frappé.

Accélérez votre marketing

Découvrez nos listes des meilleures agences marketing en 2020